Concert et cantine vegan de soutien pour le 38 au 102

Vendredi 15 mars 2024 à 18h30

v6-65d7820b5ccf6206317280.jpg

Trois groupes grenoblois ont répondu « présent » pour jouer en soutien pour le Centre Social Autogéré le Tchoukar : Yudana, Dinosaure Plage et Paranoid Summer !

Tous les bénéfices de la soirée iront aux travaux de remise aux normes du Tchoukar, et y en a vraiment besoin !

Pour donner en ligne https://www.helloasso.com/associations/les-amies-du-38/collectes/le-38-fait-peau-neuve

Présentation des groupes :

- YUDANA est un quatuor de rock psychédélique ambiant qui façonne des paysages sonores à travers des textures planantes et des rythmes hypnotiques. Leurs mélodies atmosphériques évoquent des influences telles que Slowdive, The Black Angels ou encore Sigur Rós. Les quatre membres travaillent aujourd’hui avec une artiste plasticienne pour proposer en live une expérience immersive visuelle et sonore qui devient un appel à la contemplation et à l'imagination.

- DINOSAURE PLAGE / Indie Noise. Le groupe trouve ses origines musicales dans un passé pas si lointain : la vague déferlante des 90's. Le groupe s'inscrit pourtant dans son époque contemporaine, nourri par nos vies actuelles.

- PARANOID SUMMER, c’est l’univers rock et caverneux guitare, voix de Nico Gaillardon d’où s’échappe de sombres incantations. Tout débute à Orléans il y a quelques années avec des rituels sonores exutoires dans la pénombre d’une cave. Artiste multidisciplinaire c’est dans le sous-sol des Beaux-Arts de Tours qu’il développe son langage instrumental avant de se plonger dans la scène noise expérimentale Lilloise. Le projet d’une poésie furieuse est né. S’en suit une période d’enregistrements sauvages. À Grenoble il donne son premier live solo à la Belle Électrique avant de rejoindre le ollectif Eptagon en résidence au Ciel. Son jeux parfois proche de Sqürl laisse place à la lourdeur d’une guitare crasseuse et dévoile des morceaux d’une écriture libre et rugueuse.

Aide à financer les travaux d'un espace autogéré, solidaire et militant à Grenoble !

Le Centre social Tchoukar doit mettre aux normes ERP (=Etablissement Recevant du Public) son rez-de-chaussée.

* * *

Le Centre social Tchoukar en quelques mots :

Depuis 2015, le centre social Tchoukar dit "le 38" s'est installé au 38 rue d'Alembert, à Grenoble. C'est un lieu autonome, à la fois centre social de quartier et espace d'organisation politique pour des collectifs qui luttent contre la marche en avant capitaliste et autoritaire du monde.

C'est un espace de vie commune où plein de gens différents se rencontrent, partagent des ressources matérielles, des savoirs et des pratiques. Concrètement, c'est : - un magasin gratuit - un atelier d'auto réparation vélo - une cuisine utilisée par de nombreuses cantines - une bibliothèque - une salle de projection/cinéma de quartier - une salle en mixité choisie - un dojo (et plein de sports !) - une salle d'activités utilisée par de nombreux collectifs : chorales, clowns militants, etc…

C'est également un espace où se tiennent de nombreuses soirées de soutien à des luttes ainsi qu'un lieu d'organisation politique lors des mouvements sociaux.

Après 7 ans d'occupation, il s'enracine pour 40 ans ! Si le 38 a d'abord été le fruit d'une occupation il y a bientôt 8 ans, il dispose aujourd'hui d'un bail de 40 ans négocié l'année dernière avec la mairie. Ce pari du long terme signifie pour nous la possibilité de continuer à tisser des liens d'entraides au quotidien, à soutenir les luttes anticapitalistes, féministes, écologistes et antifascistes, et à transmettre des pratiques et des histoires de luttes aux prochaines générations.

Enraciner cet espace est précieux car les lieux collectifs en ville ont souvent du mal à s'ancrer dans la durée, et leurs expériences sont souvent effacées par le temps et les répressions subies. De grands travaux pour pérenniser le bâtiment : Maintenant que nous pouvons nous projeter sereinement vers l'avenir, nous nous lançons dans de grands travaux, qui nous permettront notamment d'accueillir du public selon les normes en vigueur, mais aussi de gagner en confort, praticité, et accessibilité.

Ces travaux ont déjà commencé. Grâce à un premier don important, nous avons pu refaire notre terrasse l'été dernier, qui prenait l'eau de toutes parts. La suite, c’est de continuer à viabiliser le bâtiment, et de mettre aux normes ERP (Etablissement recevant du public) le rez-de-chaussée (salle polyvalente, magasin gratuit, espaces de stockage, toilettes). Les étages seront mis en conformité ERT (établissement recevant des travailleurs) pour nos locaux associatifs.

Ces travaux ont été évalués par une étude de faisabilité professionnelle à hauteur de 460 000€. Nous les réaliserons avec une large part d’auto-construction, nous permettant de nous approprier l’espace collectivement à travers des chantiers participatifs, et de réduire nos frais. Une levée de fond pour pouvoir commencer la mise aux normes d’une salle associative de quartier. Les travaux de notre terrasse qui nous ont coûté 25 000 euros nous permettent d’envisager la mise aux normes ERP de catégorie 5 (type salle associative de quartier) de la grande salle du rez-de- chaussée qui se situe dessous.

Depuis 8 ans, cette grande salle accueille de nombreux évènements : des présentations de collectifs qui se battent un peu partout pour un monde plus juste et plus écologique, des soirée de soutiens pour différentes causes, des rencontres contre l’extrême droite, des projections de films et des assemblées de lutte contre la réforme des retraites. Elle est utilisée régulièrement par la Fanfare de Lutte qui a ses quartiers au 38 ou pour des formations à la désobéissance civile. Accessible à prix libre pour les collectifs qui la demandent, cet espace est de plus en plus sollicité et occupe une place singulière dans la vie politique locale.

Ces 10 000 euros sont une première étape financière qui permettra de lancer les travaux. Il nous faudra refaire des murs, le sol, les circuits électriques etc. Comme nous sommes un lieu d'intérêt général, nous pouvons défiscaliser les dons à hauteur de 66% du don pour les particuliers. Vos dons soutiennent aussi notre autonomie financière.

Depuis 8 ans que nous existons, nous avons toujours fonctionné en totale autonomie financière. Toutes nos activités sont gratuites ou à prix libre, nous sommes toutes et tous bénévoles, et ne demanderons jamais de subvention publique, afin de garantir notre autonomie politique et notre totale indépendance. Nous avons fait le choix de ne pas faire peser le coût des travaux sur les personnes qui fréquentent le lieu, en maintenant la gratuité et le prix libre.

Pour financer nos travaux, nous comptons donc sur des dons de la part de personnes qui soutiennent notre projet, des bénéfices issus de soirées de soutien, et des dons reçus via des Fondations privées. Pour un don de 100€, vous paierez seulement 34€ Pour un don de 500€, vous paierez seulement 170€ Pour pérenniser l'ensemble du bâtiment nous cherchons au total 100 000€

Nous avons déjà dépensé 25 000 euros pour refaire l'étanchéité de notre terrasse Nous cherchons cet hiver 10000 euros pour lancer les travaux de mise au norme ERP de la salle associative de quartier. Le bénéficiaire de la collecte est l'association Les ami.e.s du 38 qui gère le bâtiment.

Porteurs du projet : L'association Les ami.e.s du 38, soutenue par l'assemblée autogérée du Centre Social Tchoukar

Soirée à prix libre avec cantine végan

À partir de 19h

Au 102 rue d’Alembert
Grenoble

Le 102

102, rue d'Alembert 
38000 Grenoble
www.le102.net/

label...