Mort de rue

Organisation d'hommages aux personnes SDF décédées dans l'agglomération grenobloise

Créé en 2011, le collectif Mort de rue organise une commémoration tous les 2 ou 3 juillet, dans le centre-ville de Grenoble, et tous les 1er novembre, devant les carrés communs des cimetières du Petit et du Grand Sablon, au carré 16, pour toutes les personnes sans domicile fixe décédées dans l'année.

Mort de Rue estime que plus de 1500 personnes sont SDF dans l'agglomération grenobloise. Au mois 11 sont décédé-e-s en 2014. En moyenne, les personnes SDF vivent dix ans dans la rue avant de mourir. L'espérance de vie pour un sans-abri est de 49,7 ans, soit trente ans de moins que la moyenne nationale.

Le collectif est composé de personnes SDF, d'artistes et de militant-e-s associatifs. Le but est de donner des obsèques dignes à toutes celles et ceux devant lesquel-les on passe sans regarder, celles et ceux qui meurent dans la solitude et l’indifférence. Le collectif s'efforce aussi de faire le lien avec les vivants, les proches, les ami-e-s, les familles.

Rappelons qu'en France, chaque commune doit avoir des carrés communs pour enterrer les morts de rue. Ces carrés sont souvent dans un état d'abandon, avec peu ou aucun entretien.

Mort de Rue souhaite enfin interpeller les Grenoblois-es sur les conditions de vie des habitant-es de la rue, pour que toutes et tous soient respecté-e-s et reconnu-e-s.

Est hébergé par

A voir aussi

Une erreur ? Un complément à ajouter ? Signalez-le nous !

Vous souhaitez faire une autre recherche ?

ou Faites une recherche par thème