J'aimerais savoir où sont les caméras de vidéosurveillance à Grenoble.

Une cartographie des caméras de vidéosurveillance installées à Grenoble et dans ses environs a été réalisée en 2010 par des membres du collectif Stop Caméras 38. Cette cartographie n’est pas exhaustive. Il manque les 82 caméras installées dans et autour du stade des Alpes, ainsi que toutes les caméras du réseau de transports en commun TAG (4 caméras par bus, 8 par tramway, soit environ 1750 caméras mobiles). Il manque enfin la plupart des caméras privées, en particulier celles installées par des commerçant-e-s. Par ailleurs, cette carte n’a pas été réactualisée depuis 2010.

Cependant, au printemps 2013, un site local de cartographie collaborative a été mis en place sur http : //grenoble. sous-surveillance.net.

Sur la question de la vidéosurveillance à Grenoble, nous vous recommandons une série d'enquêtes du journal Le Postillon, les tracts du collectif Stop Caméras 38 et le livre Sous l’oeil des caméras (éditions Le Monde à l'Envers), contre la vidéosurveillance à Grenoble.

Notons qu'en 2014, le candidat à la mairie de Grenoble Eric Piolle avait promis le démantèlement du système de vidéosurveillance dans le centre-ville de Grenoble. Depuis son élection, les déclarations contradictoires se succèdent. Interrogée à ce sujet, Elisa Martin, première adjointe, répondait en octobre 2014 : « L'expérimentation qui a été lancée, c'est 17 caméras. Et oui, comme nous l'avons annoncé, nous allons en enlever, celles qui sont tout à fait inutiles. Nous ne sommes pas ici dans une logique idéologique, nous sommes pragmatiques : nous enlèverons ce qui ne sert à rien, après en avoir discuté avec les habitants concernés. » (Dauphiné Libéré, 02/10/14) Quel-le-s habitant-e-s ? Quel type de discussions ? Une décision par référendum ? Dans quel délai ? À suivre...

Une erreur ? Un complément à ajouter ? Signalez-le nous !

Vous souhaitez faire une autre recherche ?

ou Faites une recherche par thème