L'ARAP

Association de recherches en agriculture paysanne

L'Association de Recherches en Agriculture Paysanne expérimente des alternatives à l'agriculture industrielle. Elle teste et sélectionne des variétés de légumes et d'arbres fruitiers résistantes aux maladies et adaptées au climat local. Elle étudie l'efficacité de techniques agricoles sans pesticide, sans engrais chimiques, sans biotechnologies complexes, sans labour, utilisant le moins de pétrole possible.

L'ARAP a été également créée pour tenter d'anticiper les effets dévastateurs du réchauffement climatique en Isère, en recherchant des variétés végétales capables de supporter les changements à venir.

Le premier verger et potager expérimental a été créé en 2019, à l'initiative d'une paysanne cofondatrice de l'ARAP, qui a rétrocédée un hectare de ses terres à l'association. Trois autres hectares ont été acquis en 2021, puis dix autres en 2022. L'association emploie actuellement 4 salarié-e-s à temps partiel, toutes et tous paysan-ne-s par ailleurs.

Les fruits et légumes des parcelles expérimentales sont en partie redistribués aux membres de l'association, et en partie revendues à prix modique sur les marchés de la Villeneuve, de l'Abbaye et du quartier Teisseire. Les ventes sont assurées par deux salarié-e-s à temps partiel, financé-e-s par un pourcentage des ventes sur les marchés.

En 2021, l'ARAP a lancé le RRD, "Réseau de recherche décentralisées". Il s'agit d'un réseau d'une centaine de jardiniers amateurs et d'agriculteurs/agricultrices isérois qui testent certaines variétés de légumes et d'arbres fruitiers sur leurs parcelles.

Dans sa volonté d'indépendance vis-à-vis de l'État et des industries, l'ARAP est financée d'une part par les adhésions de ses 400 membres, d'autre part par 30 paysan-ne-s membres de l'ARAP qui reversent 3% des bénéfices de leur activité agricole à l'association. Le budget total de l'ARAP est d'environ 70 000 euros par an.

Plusieurs jours par an, l'association organise des rencontres paysannes pour informer sur l'évolution des recherches menées, et fixer de nouveaux axes de travail. Elle organise également des formations et des démonstrations de techniques agricoles. Les rencontres et les formations ont lieu dans une grande salle de réunion construite par l'association en 2020, sur la première parcelle expérimentale.

L'ARAP travaille en lien étroit avec le Groupe de Recherche en Agriculture Biologique et la coopérative Autonomia.

ATTENTION, L'ARAP N'EXISTE PAS. IL S'AGIT D'UN SONGE DE L'ASSOCIATION ICI GRENOBLE...

Une erreur ? Un complément à ajouter ? Signalez-le nous !

Vous souhaitez faire une autre recherche ?

ou Faites une recherche par thème