Festival féministe Bad Asstéroïdes

08/06/2014

Jusqu'au lundi 10 juin à Grenoble, le collectif Dalidark organise le premier festival féministe Bad Asstéroïdes, avec plus de 60 événements !

Au programme : des discussions, des ateliers DIY, des concerts, des partages de savoir, des chorales, des séances d'autodéfense, des balades botaniques, des projections, des repas vegan...

L'agenda des événements est disponible ici.

Voici la présentation officielle du festival :

"Dalidark présente Bad Asstéroïdes, un festival féministe !

Un phénomène cosmique débarque ! Une pluie de féminismes s’abat sur Grrrenoble dans une atmosphère festive, créative et politique du 5 au 10 Juin 2019. Bad Asstéroïdes, c’est l’envie de faire ensemble, de se rencontrer, de se donner de la force.

Prenons une tasse de thé et un peu d’oxygène face à la pesanteur du patriarcat et des normes de genre !

Au programme :

- Une constellation de moments et d’espaces de partage, de réflexions, de connaissances et de savoir-faire. De quoi démonter une remarque sexiste comme un pneu de bicyclette !
- Projecteurs pailletés ! Une nébuleuse de soirées : concerts, spectacles, fêtes etc.
- Des repas vegan midi et soir durant tout le festival. Un régal cosmique !

Les mixités seront choisies en fonction de la programmation. Le festival est en mixité sans mecs cisgenres (personnes qui ont été assignées « garçons / hommes / mecs » à la naissance et qui continuent à se définir comme tel et donc ont bénéficié des privilèges liés à ce genre au sein du patriarcat), sauf indication précisée dans le programme détaillé.

Nous voulons sortir du vortex des oppressions, qu’elles nous impactent directement ou pas. Quelles qu’elles soient, elles ne vont pas imploser de si tôt. Dans l’immédiat, à défaut de les réduire à néant, nous avons la volonté de ne pas les tolérer, ni de les cautionner.

Nous tenons à préciser que le noyau dur de l’orga n’est composé que de meufs/gouines cis et, en grande majorité, blanches…

L’événement se produira autour de la planète 102 et d’autres lieux de la galaxie grenobloise.

Le festival est autogéré et autofinancé par le prix libre.

Cette tornade veut faire trembler le patriarcat et son système genré !"

Plus d'infos ici