Fin du monde, fin du mois, même combat : Manifestation interluttes et intersyndicale

Samedi 16 novembre 12h00

Ce samedi 16 novembre à midi place Notre-Dame, un an après l'acte I des Gilets Jaunes, une manifestation interluttes s'organise contre "Macron et son monde" à l'appel de Gilets Jaunes, de la CGT, de Solidaires, de la CNT, d'Alternatiba, d'Extinction Rebellion, de NousToustes Isère et de nombreuses autres organisations.

Cette journée pourrait être le marche-pied pour une action puissante et mobilisatrice dès le 5 décembre.

Voici l'un des textes d'appel à manifester :

"La colère des gilets jaunes depuis un an est légitime, tout comme celle des associations, collectifs et syndicats depuis des décennies.

Macron, président des riches, applique son programme de démolition de notre système de solidarité (retraites, santé, assurance chômage) tout comme du statut de la Fonction Publique, des libertés individuelles et collectives, ou encore les écosystèmes.

Ce gouvernement attaque une fois encore les précaires, les femmes et les minorisé.es de genre, les personnes en situation de handicap, les migrant.es et l'ensemble des générations à venir.

Ce racket se fait au profit d'une minorité de privilégié.es : 100 milliards d'euros d'évasion fiscale ; 40 milliards d'euros de CICE donnés aux entreprises du CAC 40 ; 57 milliards d'euros de dividendes reversées aux actionnaires...

Des mesures d'urgences sociales et écologiques doivent être imposées :

- augmentation immédiate des salaires, des minimas sociaux, des allocations et des pensions de retraites ;
- suppression des cadeaux fiscaux et exonérations de cotisation des entreprises, pour une réelle prise en compte des besoins des artisan.es, commerçant.es, et agricoles ;
- rétablissement de l'ISF ;
- rejet du CETA ;
- arrêt des fermetures et privatisations des services publics, réouverture des services de proximité ;
- 1 milliard d'euros alloué à la lutte contre les féminicides, parce qu'il faut être en vie pour vivre sa retraite ;
- arrêt de la répression d'Etat envers les mouvements sociaux ;
- retrait de la loi sur l'assurance chômage ;
- retrait du projet de loi attaquant notre système de retraite ;
- reconnaissance de la crise climatique et sociale : pour un monde où il sera encore possible de prendre sa retraite

Tou.te.s concerné.es : jeunes, précaires, privée.es d'emploi, travailleur.euses du privé comme du public, retraité.es... Dans l'unité, nous appelons à la grève et à la manifestation, pour imposer nos revendications."

À midi

Place Notre-Dame
Grenoble

Plus d'infos ici