Rassemblement de soutien aux Gilets Jaunes inculpé-e-s le 1er mai 2019

Jeudi 02 juillet 12h30

Pendant les manifestations du premier mai 2019 à Grenoble, plusieurs manifestant-e-s ont été interpellé-e-s. Un rassemblement de soutien s'organise à l'occasion de leur convocation au tribunal.

Voici l'appel à rassemblement :

"Le premier Mai, fête des travailleurs, est une date ancrée dans la tradition des luttes dans le monde entier. Depuis peu, à Grenoble notamment, apparaît une autre tradition, plus malheureuse, de répression policière et judiciaire.

Le 1er mai 2019, alors qu'une petite centaine de personnes, gilets jaunes sur les épaules, manifestait pacifiquement à la suite de la traditionnelle marche syndicale , le cortège fut allègrement gazé, ainsi que le Jardin de Ville, et plusieurs personnes furent arrêtées.

Plus d'un an plus tard et après divers reports, l’audience aura lieu le 2 juillet prochain. Toutes et tous comparaissent pour participation à une manifestation non déclarée, et une personne est accusée de l'organisation d'une manifestation interdite. Nous appelons à les soutenir sur place toute l'après-midi.

Le même jour, des gilets jaunes de Valence passent en appel au même tribunal pour, là aussi, une histoire bien ancienne.

Plus récemment, le 1er mai 2020 fut aussi le théâtre d'une répression d'un autre genre. Alors que la France est sous confinement, certains sortent, attestation validée en poche, pour le traditionnel 1er Mai des travailleurs. Eux aussi furent arrêtés et même verbalisés pour non respect du confinement.

Ce sont pourtant les policiers qui, ce jour là, ne portaient pas tous de masques ou ne respectaient pas particulièrement les fameux gestes barrières. Certaines des personnes verbalisées ont décidé de contester l'amende reçue et souhaitent le faire savoir.

Ces situations s'inscrivent dans un contexte de répression judiciaire "exceptionnelle" devenue de plus en plus commune. D'un état d'urgence sécuritaire face au terrorisme à l'état d'urgence sanitaire face au coronavirus, de nombreuses atteintes aux libertés publiques ont été imposées dont certaines sont désormais rentrées dans le droit commun et s'appliquent aujourd'hui en toute légalité.

Pendant qu'un mouvement international manifeste face au racisme et aux meurtres policiers dans les quartiers, il est d'autant
plus urgent de s'unir face aux réponses de l'Etat, bien plus vifs à soutenir sa police durant cette période.

Toutes et tous ensemble seront présents ce 2 juillet pour témoigner leur solidarité face à la répression policière et aux conséquences judiciaires que celle-ci entraîne.

Une conférence de presse aura lieu à 12h30 avant des prises de parole à 13h. Nous invitons toutes les personnes solidaires à rester l'après-midi pour soutenir les personnes qui comparaissent au tribunal."

De 12h30 à 17h

Devant le palais de justice de Grenoble

Plus d'infos ici